travaux
2002

2005



Abandonné durant des dizaines d'années, le parc situé au Nord du château était devenu un bois taillis où arbres morts, lierre sauvage, arbustes et ronces de toutes sortes évoluaient librement. Il était devenu un fouillis inextricable. Un grand nombre d'arbres malades, abimés ou morts ont dû être abattus puis déssouchés. Le lierre qui rampait au sol et remontait le long des troncs en les étouffant a été arraché.

Des allées ont été découvertes, encadrant des bosquets eux mêmes plantés sur des mottes artificielles. Mais, avec le temps il était difficile de reconstituer exactement ce qu'avait été le parc au XIXème siècle, manifestement organisé à l'anglaise après la disparition de l'ancien jardin XVIIIème bien visible sur les plans d'époque. Une fois remodelé les différents bosquets, ce qui a necessité de remuer des dizaines de mètres cube de terre, il a été possible de récuperer quelques jeunes pousses, parties sauvagement (des platanes, marroniers ou hêtres) qui ont été replantées ça et là.



[Reconstitution des bosquets]
[Dessouchage pour replantation]

[Création des allées]


Ce travail de nettoyage a aussi permis de mettre à jour un grand bassin, situé parallèlement au château, alimenté et traversé par "la Toulène", rivière qui a été canalisée - pour partie de façon souterraine - tout autour de Villemont.



[Mise jour du canal]
[Evacuation des coupes]